Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 17:58

 

Savoir comment est le monde dans la réalité est bien la question qui interpelle les hommes depuis toujours. Dans les grottes de Lascaux notamment, l’homme préhistorique nous a laissé des images de sa représentation du monde, du moins de ce qui pour lui était parlant. Confronté constamment à la limite de ce que les mots peuvent exprimer, l’homme a développé d’autres langages : le dessin, la peinture, la sculpture et aussi la poésie.

 

La photographie est un de ces moyens d’expression, un moyen de saisir l’instant, un moyen d’éterniser un moment de vie dans un monde en constant mouvement. La photographie, c’est le monde dans un grain de sable. La particularité de la photographie est celle de voir le monde à 1/60e de seconde, ou même à 1/250e. Une photo, c’est un moment très bref d’une vie, un très court moment d’une longue existence.

 

Aussi, ce qui dans la photo prend vie c’est le présent. Le présent est cet instant extrêmement court, fugace, éphémère, confondu entre le passé et le futur. L’instant imperceptible où le monde prend le temps de s‘arrêter.  Une photo, c’est la création d’un instant d’éternité. Une photo, c’est comme ne retenir qu’un seul mot d’un long discours.

 

Pour moi, photographier c’est effectivement dialoguer : c’est un échange entre l’autre et moi. Et tout comme le dialogue, cet échange peut être superficiel ou alors être plus profond, plus confiant.

 

Cela fait près de dix mois, j’ai eu la chance d’entrer dans le Matonge, de déambuler et d’observer d’abord. Et puis, petit à petit la chance de croiser d’autres personnes, d’oser le regard. De bonjour à bonsoir j’ai commencé à percevoir des sourires. De là,  j’ai commencé à croiser des hommes. J’ai croisé des hommes et des femmes tels que la vie les avait forgé, avec des joies sans doute, mais très certainement aussi des vies grandies dans la douleur.

 

Peu importe d’où l’on vienne – et chacun de nous vient d’un ailleurs dès qu’il a quitté sa fratrie – c’est l’ici et maintenant qui nous fait vivre.  Et au fil des jours, j’ai appris à les connaître. J’ai appris à lire la vie dans leurs yeux. De toutes ces rencontres, nous – avec Chantal - en avons choisi vingt. Un peu au hasard, un peu comme cela se présentait, un peu aussi comme chacun s’arrangeait. Eux se sont prêtés au jeu du dialogue, moi je me suis appliqué à saisir les mots.

 

Les « 20 visages de Matonge » vous donnent un aperçu de ces brefs instants de vie saisis au cours de dialogues empreints de confiance réciproque, dialogues où le sujet s’est mis en scène et dont on ne retiendra que ce moment de réalité.

 

C’est à chaque fois le dialogue et l’échange qui ont créé l’espace propice pour prendre la photo. Un espace confiné dans la confiance où le photographe n’est plus l’intrus mais où il en devient « le confident ».

 

Jean Goovaerts

Repost 0
Published by jeangoovaerts
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:32

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog
commenter cet article

Présentation

  • : Jean Goovaerts : photographe
  • : Jean Goovaerts est un photographe freelance. Son intérêt va vers les images de la vie et de la relation aux autres ... Ses photos sont dialogues, toujours dans le respect des confidences et images recueillies.
  • Contact

Recherche

Liens